Intro

Summary of the dissertation

 

Léon Bonnat (1833-1922) received artistic training in Spain, then in the Parisian studio of the painter Léon Cogniet, and finally in Rome.

 

 

His early large religious pictures quickly brought him success, fame, and State commissions, while his Italian and Orientalist genres scenes were purchased by private patrons. Around the middle of the 1870s he made a definitive turn toward portrait painting that became immensely successful.... (...)

 

L'Auteur

The Author

Email: guy.saigne@gmail.com

 

« Léon Bonnat (1833-1922) portraitiste.

Catalogue raisonné des portraits peints,

dessinés et gravés »

 

« Léon Bonnat (1833-1922) portraitist. Catalogue raisonné of the portraits: paintings, drawings and etchings »

L'auteur

 

Guy SAIGNE a soutenu le 12 décembre 2015 sa thèse de doctorat en histoire de l’art de l’Université Paris-Sorbonne : « Léon Bonnat (1833-1922) portraitiste. Catalogue raisonné des portraits peints, dessinés et gravés ». Le jury était composé de Mme Chang Ming Peng, Professeur d’histoire de l’art à l’Université Lille III, présidente du jury, Mme Christine Peltre, Professeur d’histoire de l’art à l’Université de Strasbourg, Mme Sophie Harent, Conservateur en chef du patrimoine et directeur du musée Bonnat-Helleu de Bayonne, M. Philippe Boutry, Professeur d’histoire, Président de l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris I), et M. Barthélémy Jobert, Professeur d’histoire de l’art, Président de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et directeur de thèse. La thèse a obtenu la mention très honorable et a fait mériter à son auteur les félicitations du jury à l’unanimité, la plus haute récompense que puisse décerner l’université.

 

Ce long travail de dix ans a pu être mené à bien grâce à l’aide de tous ceux qui, en France ou à l’étranger, spontanément ou en réponse aux questions qui leur étaient posées, ont fourni des informations sur Léon Bonnat et sur son œuvre, ont ouvert de nouvelles pistes de recherche, ont donné accès à certains contacts, ont transmis des informations ou des documents, ont révélé l’existence de tableaux ignorés jusque-là. Ils ont tous apporté une pièce de l’immense puzzle que constitue l’établissement d’un catalogue raisonné. Qu’ils en soient chaleureusement remerciés.

 

Guy Saigne se consacre maintenant aux travaux préparatoires à la publication de sa thèse.

 

 

The Author

On December 12, 2015, at the Sorbonne University (Paris IV), Guy SAIGNE defended his doctoral thesis “Léon Bonnat (1833-1922) portraitist. Catalogue raisonné of the portraits: paintings, drawings and etchings”. The defense committee was chaired by Mme Chang Ming Peng, Professor of Art History at the University of Lille III ; it included Mme Christine Peltre, Professor of Art History at the University of Strasbourg, Mme Sophie Harent, Chief Curator of Heritage and director of the Musée Bonnat-Helleu in Bayonne (France), M. Philippe Boutry, Professor of History and President of the University of Panthéon-Sorbonne (Paris I), and M. Barthélémy Jobert, Professor of Art History and President of the University of Paris-Sorbonne (Paris-IV), thesis supervisor. Guy Saigne received a “very honorable distinction with unanimous congratulations from the jury”, the highest possible award.

 

Guy Saigne’s long research of about ten years was made possible thanks to the help of all those who, from all over the world, provided invaluable information on Léon Bonnat’s life and work, by answering questions, opening up new avenues of investigation, giving access to new contacts, submitting documents and revealing the existence of unknown paintings. Their contribution permitted to add new pieces to the catalogue raisonné puzzle. May they all be warmly thanked!

 

Guy Saigne is now dedicated to the preparation of the publication of the thesis.

"Le plus estimé et le plus justement célèbre de nos portraitistes contemporains est M. Bonnat. Ses portraits sont des œuvres définitives. Il nous donne des personnages qu’il immortalise, l’image typique, la seule que voudra connaître la postérité. Dès aujourd’hui M. Thiers, Victor Hugo, le Président Grévy sont entrés dans l’histoire sous l’aspect que le maître leur a donné. Chacun de ces portraits est plus qu’une ressemblance, c’est une intelligence, un caractère, une vie".

 

(Henry Havard, « Feuilleton du Siècle, Le Salon de 1881 » Le Siècle, 11 juin 1881)

» Curabitur

Résumé de la thèse

 

 

 

Léon Bonnat (1833-1922) reçoit sa formation artistique en Espagne, puis dans l’atelier parisien du peintre Léon Cogniet, enfin à Rome.

 

Ses premières grandes compositions religieuses lui apportent très tôt le succès, la renommée, les commandes de l’État, et ses scènes de genre italiennes ou orientalistes sont achetées par la clientèle privée. Vers le milieu des années 1870, il se tourne définitivement vers la peinture de portrait dans laquelle il remporte un immense succès. (....)